Il faut des pistes déneigées !

A l’hiver, la neige et le verglas sont choses courantes. En Région Centre-Val de Loire, il n’est pas rare d’avoir une semaine de neige (a fortiori dans la partie Sud-Est de notre Région). Et pour les cyclistes c’est une semaine de souffrance à rouler sur des chaussées mal déneigées et verglacées. Les pistes cyclables ne voient jamais une balayeuse, ni une sableuse, ni une saleuse.

Qu’en est-il pour nos véloroutes? Moins que rien… La souffrance totale.

Dangers

Les risques de chutes sont accrus, avec des déséquilibres soudains et donc des

B-2005-RR1-- 079
Véloroute V13 en Finlande. Photo J.P. Klein

fractures, aux bras surtout. Derrière, des automobilistes suivent souvent très près, sans prendre conscience des nécessaires distances de sécurité, car la chute est inattendue.

Le jour, la neige fond et le soir le froid revient en gelant l’ensemble. Nous avons alors affaire à des plaques de glace ou de verglas, surtout sur le côté de la chaussée. Situation insupportable !

Sur les voies vertes, on ne voit pas où est la chaussée.

Cas extrêmes sur les passerelles vélos bien gelées ou les passages avec pentes importantes. Il faut donc sabler, saler, déneiger, dans la mesure du possible.

Car la neige tassée ou à demi-fondue est un verglas horrible. Sable!

Nota: la photo de tête a été prise à Strasbourg où la piste est déneigée ! http://www.ibikestrasbourg.com/

Images du canal de l’Ourcq. J. Savary 02.2005 visite technique AF3V

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Nos véloroutes :

En l’état actuel des choses, à ce jour, nous ne pouvons pas exiger le déneigement sur toute la longueur du parcours de Loire-à-Vélo, par exemple.

On nous répondra que nous n’allons pas mettre en place toute une logistique pour quelques mois d’hiver où le tourisme est inexistant… Détrompons nous ! Vient de paraitre le Bilan 2015 de la fréquentation sur Loire-à-Vélo. Voir ici.

On y constate (selon les points d’observation) entre 50 et 100 passages de cyclistes par jour au mois de janvier. A lire attentivement.

Déneiger pour qui?

L’enquête ci-dessus est passionnante. Prenons le mois de décembre (synthèse en

tumblr_o11rxzEdoZ1u4ywwxo1_1280
Départ au travail à CPH Photo VikingBike

page 4) et restons en milieu urbain et périurbain de l’agglomération tourangelle. La moyenne journalière est indiquée (c’est bien une moyenne, ce qui signifie que certains jours sont plus chargés que d’autres) :

Tours (Deux-Lions) : 70 ; Montlouis: 67 ; Savonnières 67

On voit clairement qu’il y a une fréquentation importante (pour un mois d’hiver) et que l’effet périphérie est sensible). Par ailleurs, la fréquentation en semaine pendant ce mois observé est de 63% ! Inutile de dire que ces deux voies vertes ont une fréquentation pendulaire importante. (nous connaissons des habitants de Tours

CPHdéneigementPremier
A Copenhague, on déneige d’abord les pistes!

qui vont à vélo à Montlouis chaque jour). Car nos véloroutes ne servent pas uniquement pour le tourisme. Il faut penser à l’utilitaire, à la détente, au sport…

A Blois ou Orléans la situation est certainement comparable. Car l’automobile augmente sa pression et les cyclistes cherchent de plus en plus des itinéraires protégés.

Au coeur de ville la véloroute est un axe pénétrant de qui structure la ville. Les déplacements y convergent. C’est net à Orléans et à Blois, mais moins évident à Tours où l’avenue de Grammont est finalement trop pénible. A Chartres c’est évident. A Bourges et Châteauroux, ce le sera sous peu.

Concentrons nous sur l’essentiel :

tumblr_nh9cvsOi001u4ywwxo1_1280
Machine de déneigement à CPH

En France, nous sortons d’une longue période où le vélo était la cinquième roue du carosse. Nous avons obtenu peu à peu des aménagements cyclables, puis le nettoiement (en insistant). Mais le déneigement n’est pas à l’ordre du jour. Les événements neigeux sont perturbants pour les services techniques des agglomérations et de plus, un matériel spécifique n’est pas encore acquis.

Nous, AF3V Centre-VDL, proposons à tous de nous concentrer sur les traversées d’agglomération. Et considérer en priorité les axes des véloroutes à travers ces agglomérations. Déposez ici vos commentaires au besoin…

COMMUNES QUI DENEIGENT REGULIEREMENT LEURS PISTES

18. CHER

28. EURE ET LOIR

36. INDRE

37. INDRE ET LOIRE

Saint-Avertin : avenue du Gal de Gaulle

et rue de Beaugaillard.

41. LOIR ET CHER

45. LOIRET

Merci à toutes !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Documents divers sur ce sujet:

Feuillet informatif pour les collectivités et porteurs de projets. (à leur faire parvenir pendant les moments de « crise »). ICI

Video : Cyclistes sous la neige à Copenhague ICI (production copenhagenize.com ). Observez attentivement les machines de déneigement pour pistes.

Le Monde: Vous les déneigez quand les pistes? ICI Article d’Olivier Razemon.

Gracq (Bruxelles) : Dossier complet sur le vélo en hiver. ICI

Strasbourg : dépliant diffusé dans l’agglomération. DENEIGEMENT_12_13_velo_2

Lettre AF3V Centre-VDL à l’intention de Ville de Tours. 160204letMaireToursNEIGE

Lettre AF3V Centre – VDL pour Ville de Blois ICI

Lettre AF3V Centre- VDL pour Ville d’Orléans ICI

 

Publicités

4 réflexions sur “Il faut des pistes déneigées !

  1. J’habite TOURS (Indre et Loire). Au cours de l’hiver… 2013-2014 je crois, il est tombé une bonne quantité de neige, qui s’est installée pendant plusieurs jours… Un soir, je circulais à vélo rue Blaise Pascal (une rue en sens unique, qui part de la Gare de Tours et se dirige vers le Palais des Sports, donc en PLEIN CENTRE !)… la partie de chaussée où circulent les automobilistes avait été déneigée… mais nullement la PISTE CYCLABLE ! (même constat dans toutes les rues d’ailleurs !) : étant suivie par une voiture, je me suis rabattue sur la piste cyclable pour la laisser passer ! et … devant une entrée de garage s’était formée une plaque de verglas : patatras ! visage en sang ! appel des pompiers par des passants… hôpital….. il me reste de belles cicatrices !
    Les pompiers m’ont dit : « Vous pourriez porter plaine contre la Ville de Tours, qui ne fait pas déneiger les pistes cyclables ! » (sic).
    Voilà mon témoignage. (Il y a eu beaucoup d’autres accidents de cyclistes à Tours cet hiver-là !).

    J'aime

  2. J’ai rarement été confrontée à la question, une fois dans Paris et une fois sur une piste cyclable en Autriche. Les 2 fois je n’ai pas roulé dans la neige mais sur la route, où les autos font plus ou moins un déneigement naturel. Même comme ça j’avais roulé très précautionneusement, et, en effet, il faudrait que le déneigement s’opère soigneusement sur les pistes cyclables ! Nous ne pouvons pas le faire nous-même!

    J'aime

  3. Je ne me rappelle pas avoir chuté. Mais ça a dû m’arriver plus d’une fois. Maintenant, en vieillissant, je me raidis un peu plus et la chute serait lourde.
    Voici quelques années (plus de deux, Annie…) il y a eu une neige tenace qui a tenu une dizaine de jours. Il fallait rouler au milieu de la chaussée car les bas-côtés étaient de la neige gelée. On risquait la chute à chaque instant.
    Et bien sûr les autos nous invitaient à nous garer en faisant ronfler le moteur. Je n’étais pas rassuré et le témoignage d’Annie me confirme que c’était une peur justifiée.
    En tout cas, pas un plaisir.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s