Neuf et déjà détruit.

La colère, la tristesse et le découragement ont été les différentes étapes de nos constatations de terrain. Au nord de Montargis, la voie verte du Canal du Loing (entre Cepoy et Dordives) est devenue totalement impraticable alors qu’elle était terminée depuis quelques semaines seulement.

Les inondations, bien sûr, y sont pour quelque chose, et on peut se sentir impuissant face aux calamités. Mais pas seulement…

Le réseau routier habituel, près de nous, a vite repris ses droits après la baisse des eaux: ça se voit, ça s’entend et ça se sent. Les portions bitumées, entre l’écluse de la Plaine et l’écluse de Matabon, ont bien résisté. Les portions en simple bi-couche (enduit gravillonné) ont bien résisté. Donc, c’est bien le revêtement qui est en cause: le stabilisé simple.

P1130662
Sables et granulats dissociés. Nargis 24.06.2016

Une forte pluie, le passage d’un véhicule et la voie a perdu sa qualité.

Une inondation, elle, va plus loin, elle soulève et déplace.

 

ClpQaFHWAAAi7YI
Canal du Loing, vers Nargis, 24.06.2016. Le film géotextile qui supporte les granulats est déplacé.

Des raisons économiques viennent en premier lieu. Cet aménagement coûte ainsi cinq fois moins cher! Car pour les circulations douces, il n’y a pas d’argent

160621Panonceau848
A être pingre, on perd son argent.

.

Des raisons d’estime, évidemment aussi: des simples cyclistes, rolleurs, ou personnes en situation de handicap méritent-ils mieux? On se rend compte de ce manque de considération quand nous signalons des dégradations, parfois dangereuses comme des nids de poule, sans voir de résultat des mois après.

Des contraintes particulières: Mais ce qui est couramment avancé officiellement, dans le Loiret comme ailleurs, ce sont des arguments « écologiques »: « ne pas bétonner » le milieu, protéger la faune et la flore, utiliser des matériaux naturels comme le sable et les granulats. Arguments avancés par des représentants motorisés, adeptes de la route bien roulante. Représentants qui n’iront pas sur des véloroutes délabrées.

LES REVETEMENTS LEGERS comme les stabilisés conviennent bien dans un cimetière ou un jardin public, où des jardiniers (et au besoin des ouvriers municipaux) réajustent rapidement des sables déplacés par un orage bien arrosé. Ce n’est pas sérieux sur une véloroute d’envergure nationale, voire parfois internationale comme l’est l’Eurovélo 3 Scandibérique.

Les stabilisés renforcés compactés (genre « béton de chaux » ou Belsen) sont un peu plus résistants. Ils se délitent progressivement dès le premier hiver, par plaques de graviers. Ensuite, des nombreux petits trous font qu’on roule dans de la « tôle ondulée ».

En observant attentivement, on voit qu’il s’agit d’un mélange « subtil » de vase et de sable. On en mangerait presque s’il n’y avait ces gros grains de sable.

P1130665


Quelques documents complémentaires:

  • Article de la République du Centre, commentant le début des travaux en présence de Mme Pascale Rossler,  vice-présidente au Tourisme, Conseil Régional. Article du 15.09.15 
  • L’AF3V Centre Vdl doit sans cesse combattre ces idées de revêtements légers qui nuisent à la réputation de nos véloroutes et découragent les randonneurs débutants.COMMUNIQUé du 27.06.2016 à diffuser largement. 160627CommuniquéCDL
  • Lettre à M. Hugues SAURY, président du Conseil Départemental du Loiret. Objet: Consacrer un budget plus conséquent pour la réalisation des véloroutes.  160627LETCD45CDL
  • 160627LETintituléCTE

Une réflexion sur “Neuf et déjà détruit.

  1. je confirme, je rentre de mon périple de juin : paris, Mont St Michel, Dinard, Pontivy, Nantes , la Loire, canal d’Orléans, canal du Loing, Seine.
    Véloscénie et Bretagne en bon état roulable tout du long. Quelques soucis sur la Loire entre Angers et Tours mais ça passe plutôt bien avec quelques déviations. le canal d’Orléans bien dégagé et hormis un effondrement avec mise en déviation ça passe aussi. Le canal du Loing le plus touché avec des passages effectivement à oubblier. Beaucoup de routes à emprunter du côté de Chateau Landon Cepoy mais ça commence à revenir cyclable. La Seine a également beaucoup souffert.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s